Pocket Watches Forum


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Stogden repeater and successors

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Saturne
Active member
avatar

Posts : 55
Join date : 09/07/2011
Age : 31

MessageSujet: Stogden repeater and successors   Jeu Juil 14, 2011 8:26 am

Hello,

For my first topic on PWF, I'll re-post and complete one of my old posts on Horlogerie Suisse Forum. It's about a certain "family" of repeaters that have been initiated by an English Watchmaker: Matthew Stogden. Now, I will continue in french for the post himself (sorry).


Si la connaissance de la répétition à quarts dite "antique" est assez répandue dans le monde horloger, on rencontre quelquefois des montres à répétitions basées sur d'autres systèmes. C'est ce qui m'est arrivé il y a un certain temps par l'intermédiaire de Fly back. Il avait en effet présenté sur FAM une montre à répétition avec une pièce cassée (Lien vers le sujet sur FaM) . Le fonctionnement de cette pièce et la forme à donner à la pièce à refabriquer demeurant plus ou moins énigmatiques. J'ai depuis eu l'occasion d'avoir la montre en main et d'effectuer quelques recherches qui m'ont permis de rattacher cette montre à une "famille" de répétitions qui prend sa source en Angleterre au début du XVIIIème siècle.

C'est le résultat de cette recherche que je me propose de vous exposer en classant par ordre chronologique les exemplaires significatifs dont j'ai pu trouver trace:

Avant toute chose, voici le dessin d'une répétitions des quarts "classique"

source de l'image: Worldtempus

Or, la famille de répétitions qui nous occupe diverge nettement de ce modèle, elle comporte (entre autre particularités) la caractéristique de ne pas comporter de "pièce aux quarts" traditionnelle et d'avoir un limaçon des quarts inversé par rapport aux répétitions classiques.

L'ancêtre de cette famille de cadratures, le voici:
Répétition à la Stacden, Encyclopédie Diderot pl XI cotéeHH:


Matthew Stacden/Stogden/Stocken (selon la source) est un horloger londonien du XVIIIème siècle et les sources s'accordent pour dire qu'il a inventé un type particulier de cadrature de répétition (aux environs de 1712 nous dit Britten). On voit bien que le limaçon des quarts est inversé par rapport à la construction classique, en effet plus l'échelon est bas; moins le nombre de coups sonnés est important.

Comparaison avec un limaçon classique, on voit bien qu'ils sont le "miroir" l'un de l'autre:


Sur cette pièce, les levées des heures et des quarts agissent avec un rochet monté directement sur le barillet de sonnerie (d'où l'absence de pièce aux quarts) et constitué de deux niveaux: Celui du bas (G) pour le timbre grave (heures et deuxième ton des quarts) comporte 15 dents (12+3); et celui du haut (F) ne comporte que 3 dents pour le ton aigu des quarts. Les heures sonnent tout d'abord comme sur une répétition classique, puis le nombre de quarts voulu et sonné (2 par ex.) et les levées des marteaux (K et 5) sont escamotées par la bascule q pivotant en x qui était jusqu'alors maintenue abaissée par le grand ressort que l'on voit sur la droite du mouvement. Les levées se trouvent alors hors d'atteinte du rochet devant les actionner et les autres quarts ne sont pas sonnés (le schéma n'étant pas d'une clarté limpide et n'étant pas accompagné d'explications, je ne me risquerai pas à d'autres supputations sur les fonctions précises de la répétition).

En France, cette construction a été reprise et modifiée par Julien et Pierre Leroy au milieu du XVIIIèmé: (image et texte extraits de Chapiro, "La Montre Française")



C'est grâce à cette image et au texte l'accompagnant que j'ai trouvé le nom de Stogden. On note que les Leroy n'ont pas utilisé le rochet de sonnerie à deux étages de Stogden, les coups des quarts se retrouvent sur le même rochet que les heures (on reconnaît bien les 3 paires de dents pour le double coup des quarts).

A la même période (environ 1755), Thomas Mudge employait une cadrature de cette famille mais complétée d'une répétition des minutes:

On devine à peine le limaçon des quarts, mais on voit nettement le rochet à deux étages situé sur le barillet de sonnerie ainsi que les bascules permettant le déplacement axial des levées de marteaux (en bas à droite).

Pour le plaisir, le côté mouvement:

J'ai pris ces deux images à Monsieurp dans ce sujet sur HS


John Arnold a lui aussi repris cette construction vers 1768 sur une montre singulière à plusieurs égards:

Source: "MIH La Chaux-de-fonds, Catalogue d’œuvres choisies", C. Cardinal - J-M. Piguet

Cette montre est aussi une répétition minutes, cependant, l'architecture de la cadrature est très proche de celle de Stogden (beaucoup plus que la réinterprétation par Leroy). On retrouve par exemple quasiment à l'identique la bascule nommée q sur le dessin de la cadrature de Stogden. Arnold a aussi conservé les deux marteaux là où Leroy n'en avait gardé qu'un. Une autre particularité de cette montre est son mode de répétition des minutes décimal. Les heures sont sonnées puis les dizaines de minutes et enfin les minutes supplémentaires. On remarque bien que le limaçon des minutes comporte 6 branches au lieu des quatre habituelles.

A l'heure actuelle, on peut retrouver une répétition décimale des minutes chez Voutilainen

(photo du site de Voutilainen)
Bien entendu, la répétition de Voutilainen est ici Hors-sujet (ne se rattachant aucunement à la famille que nous évoquons)

La montre que présentait Fly back date d'environ 1780, elle porte la signature d'un horloger Genevois: Ge Achard & Fils


Achard a eu la bonne idée de mettre les levées côte à côte, ce qui permet de réduire notablement l'encombrement de la bascule susnommée q, qui est ici réduite à sa plus simple expression.

Ci dessous, j'ai rapidement esquissé L'extrémité manquante de la bascule d'étoile dans ses deux positions extrêmes ainsi que la position occupée par "l'isolateur" pendant la sonnerie.


Achard a donc lui aussi conservé deux marteaux, sa montre est dotée d'automates "jaquemarts", ce sont les renvois de ces automates que l'on aperçoit sur la deuxième photo au dessus. Cette montre possède un échappement à cylindre dont la roue semble être en laiton.


Ensuite, Breguet est arrivé avec une construction qui est plus connue des horlogers et qui (même si ce n'est pas forcément évident de prime abord), découle directement de cette famille de cadratures de répétitions. Les montres construites par Breguet sur ce modèle sont dotées d'un seul marteau et d'un rochet de sonnerie sur un seul plan (reprenant en cela la vision de Leroy) et diverses variantes en sont connues (répétitions à quarts, demi quarts, 5minutes, minutes). La particularité de la construction de Breguet est qu'il a su tirer parti de ce mécanisme particulier pour concevoir une répétition n'occupant que très peu de place sur la cadrature (à peine 1/4 sur l'image ci-dessous) et permettre ainsi de pouvoir loger aisément d'autres complications.

(extrait de Chapiro: "La Montre Française")


Montre de Breguet n° 1536; page 254 du livre d'Adolphe Chapiro: "La Montre Française"

Le fonctionnement de la répétition de Breguet est très bien expliqué dans l'ouvrage de F. Lecoultre "Les montres compliquées". Une fois compris, il permet d'appréhender le fonctionnement des autres pièces, même s'il diffère quelque peu.

Il semblerait que l'arbre généalogique s'arrête ici et que le système de Stogden n'ait plus été employé depuis. (ça fait quand même un siècle d'existence!)

A bientôt

Benoît


Dernière édition par Saturne le Sam Juil 23, 2011 10:10 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plume68
Silver member
avatar

Posts : 427
Join date : 10/07/2011
Age : 38
Location : paris

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Jeu Juil 14, 2011 8:43 am

merci saturne. très instructif!!!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christophe60
New member
avatar

Posts : 41
Join date : 10/07/2011
Age : 47
Location : Picardie

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Jeu Juil 14, 2011 9:47 am

Bonsoir.
Merci pour ce post instructif et super bien illustré! Je tacherai de trouver un moment pour le relire à tête reposée pour essayer de bien comprendre le principe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Posts : 966
Join date : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Ven Juil 15, 2011 7:39 am

Merci pour ce post très instructif Benoît ! Ce système de répétition est en effet assez atypique.
Ne s'agirait-il pas du même système que celui-ci, présent dans une de mes montres anglaises ? Malheureusement impossible d'enlever le cadran complètement pour mieux voir la quadrature. Elle est chez fly back en ce moment d'ailleurs, la sonnerie a de sérieux problèmes...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pocketwatchesforum.forumactif.com
Saturne
Active member
avatar

Posts : 55
Join date : 09/07/2011
Age : 31

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Ven Juil 15, 2011 9:57 am

Il semblerait en effet que ta montre ait une répétition de cette famille! On reconnaît le levier q similaire à celui de la planche de l'encyclopédie, sa fonction est d'assurer le déplacement en hauteur des levées de marteau.




On retrouve surtout dans ta montre de grandes similitudes avec celle d'Arnold (si on ôte la partie minutes). Par exemple le ressort A qui contourne le limaçon des heures est très similaire et disposé de la même façon (fixé contre le pont de crémaillère).




En me replongeant dans mes petites recherches sur les cadratures, je viens d'ailleurs de tomber sur ceci:

source: http://www.inforisoux.hebergratuit.com/montresCompliquees/sonneries/pageSonnerie.html

Il apparaît évident que son architecture est extrêmement proche de la montre d'Arnold et de celle que tu présente. Le hic, c'est qu'il s'agit d'une répétition de Daniel Quare datée de 1705 et donc antérieure à celle de Stogden! Suspect
D'ailleurs, il est connu que Quare est "l'inventeur" de la montre à répétition (simultanément et indépendamment d'Edward Barlow), donc il n'est pas susceptible de s'être inspiré d'une réalisation antérieure.

La photo de la montre de Quare n'est hélas pas suffisante pour se faire une idée précise de son fonctionnement. Mais une question se pose quand même: qu'a inventé Stogden??
Britten et Chapiro, ainsi que l'Encyclopédie Diderot semblent s'accorder pour lui attribuer un mécanisme particulier de cadrature de répétition, mais qu'apporte-t-il par rapport à la cadrature de Quare? Quelques améliorations de détail, une simplification?

Pour trancher cette question, il faudrait trouver une description assez complète (ou au moins de meilleures photos) de la cadrature de Quare. Je n'en ai pas connaissance mais j'irai mener ma petite enquête dans les bibliothèques parisiennes. study

Si l'apport de Stogden s'avérait mineur, mon post devrait être baptisé: "Quare repeater and sucessors".

Décidément il en va de l'histoire de l'horlogerie comme de l'Histoire en général: plus on cherche, moins c'est simple!

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Posts : 966
Join date : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Sam Juil 16, 2011 4:28 am

C'est vraiment fascinant de se plonger dans les origines de ces répétitions anglaises !
La mienne est en fait une sonnerie des demi-quarts, est-ce beaucoup plus compliqué niveau technique ? J'espère que la sonnerie refonctionnera un jour...

Quelques photos de la belle, déjà postées ailleurs.

Elle est signée Cabrier London (je remercie Boc21fr qui, grâce à ses connaissances historiques, a réussi à identifier la scène mythologique)
















Si j'ai bien compris, les levées des marteaux se soulèvent juste avant de sonner les quarts ? Je ne me doutais pas qu'un système aussi spécial existait, c'est vraiment passionnant de voir à quel point les anciens étaient ingénieux !




Dernière édition par Admin le Dim Sep 18, 2011 4:27 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pocketwatchesforum.forumactif.com
Saturne
Active member
avatar

Posts : 55
Join date : 09/07/2011
Age : 31

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Lun Juil 18, 2011 9:15 am

Admin a écrit:
La mienne est en fait une sonnerie des demi-quarts, est-ce beaucoup plus compliqué niveau technique ? J'espère que la sonnerie refonctionnera un jour...

[...]

Si j'ai bien compris, les levées des marteaux se soulèvent juste avant de sonner les quarts ? Je ne me doutais pas qu'un système aussi spécial existait, c'est vraiment passionnant de voir à quel point les anciens étaient ingénieux !

La répétition des demi-quarts, c'est pas beaucoup plus compliqué qu'une répétition quarts. Il n'y a pas de raison que ta sonnerie ne refonctionne pas, par contre, ça peut être un gros boulot si elle a été beaucoup malmenée. De toute façon elle est en de bonnes mains.

Les marteaux se soulèvent en effet, pas avant mais après avoir sonné le nombre de quarts voulus afin d'éviter les dernières dents du rochet. C'est en effet un système ingénieux et assez inattendu la première fois ou on le rencontre. Par pure coïncidence, je restaure actuellement une horloge hollandaise ou les marteaux on aussi un mouvement axial. Le système est complètement différent, il s'agit juste de mettre alternativement le marteau des heures et celui de la demie en contact avec la même roue des chevilles. A vrai dire ça "mange" pas mal de force mais ça a le mérite d'avoir existé.

Mes recherches de ce week-end sur Quare ont porté quelques fruits mais je n'ai rien pour scanner ça aujourd'hui. Je vous mettrai tout ça dès que possible.

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plume68
Silver member
avatar

Posts : 427
Join date : 10/07/2011
Age : 38
Location : paris

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Lun Juil 18, 2011 9:03 pm

sujet pointu et passionnant que je suis avec attention, mais auquel je ne peux malheureusement pas apporter d'eau au moulin a la vue de mes si faibles connaissances...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saturne
Active member
avatar

Posts : 55
Join date : 09/07/2011
Age : 31

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Mar Juil 19, 2011 9:41 am

Voici les résultats de mes recherches de ce week-end:

C'est donc cette image:
trouvée sur le site http://www.inforisoux.hebergratuit.com/montresCompliquees/sonneries/pageSonnerie.html qui avait semé le doute dans mon esprit.
En effet, cette montre que le site présente comme étant de Quare et datée de 1705 possède des similitudes importantes avec des cadratures "Stogden". Cela ne collait pas vraiment à ce que semblent affirmer Britten et Chapiro.

A ce sujet, je mets en entier l'article de Briten sur Stogden:
"Stogden (Stockten), Matthew: Worked for Graham; invented improved repeating motion about 1712; admitted C.C. 1717; died in abject poverty at an avanced age in 1770."

Pour pouvoir départager l'origine de la famille de répétitions que j'ai décrit ici, il fallait trouver des renseignements plus complets sur la cadrature inventée par Quare. En furetant à la médiathèque d'histoire des sciences de La Vilette, j'a trouvé dans un ouvrage que je n'avais encore jamais ouvert les renseignements escomptés.

Tout d'abord quelques petites photos en noir et blanc de la première montre à répétition de Quare qui lui valut son brevet en 1686 (noter la position originale du pendant):


Et quelques pages plus loin, un schéma et les explications du fonctionnement de cette cadrature (que demander de plus!):






Le schéma est limpide et cette cadrature est d'un mécanisme tellement clair et "élégant" (à mon goût) que le texte est presque superflu. Toutefois, si les non anglophones du forum le souhaitent, y'a qu'à demander et je mettrai un explication du fonctionnement en francais. Les images et le texte sont extraits de "Some outsatnding clocks over seven hundred years 1250-1950" H. Alan Lloyd C'est un ouvrage passionnant du peu que j'en ai lu. On y trouve entre autre des descriptions très intéressantes des horloges de Burgi.

Quoi qu'il en soit, il est absolument évident que cette cadrature n'a aucun rapport avec celle de Stogden. Il semble donc bien qu'il puisse conserver la paternité de sa cadrature. Quand à la montre attribuée à Quare et possédant une cadrature semblant être du type Stogden, dans la mesure ou le site où je l'ai trouvé ne site pas sa source, on peut supposer plusieurs choses:
1 le texte ne correspond pas à la photo et il ne s'agit pas d'une montre de Quare
2 la datation (1705) est erronée et cette montre est postérieure à l'invention de Stogden (vers 1712 selon Britten)
3 cette histoire est un gigantesque complot mondial destiné à nous faire prendre des vessies pour des lanternes What a Face

Je suis aussi retombé sur un article de P. Huguenin posté par ChP sur Fam:

source: http://forumamontres.forumactif.com/t104200-pour-pianiste-et-autres-amateurs-de-sonnerie

C'est tout pour ce soir, mais je poursuis mes recherches...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Posts : 966
Join date : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Mar Juil 19, 2011 10:09 am

Vraiment très intéressant tes recherches Benoît, continue Very Happy

La répétition de Quare que tu nous montres est en effet très simple (mais bon il n'y a qu'un marteau) par rapport à celle de Stogden.

A mon avis il faut davantage faire confiance à Britten et Chapiro plutôt qu'aux sites web.
Donc, essayons d'établir une chronologie pour résumer. Corrige-moi si je me trompe.

-1686 : Quare dépose un brevet pour sa montre à répétition à un marteau (cependant, d'autres avaient-ils déjà créé des montres à répétition avant lui ?)
-vers 1712 : Stogden invente son mécanisme de répétition amélioré mais néanmoins complexe
-à partir de 1713 : Quare pourrait avoir repris le système de Stogden dans certaines de ses montres

Cependant, jusque quand le système de Stogden fut-il utilisé ? Il faudrait essayer de retrouver la montre la plus récente dotée de ce système. A-t-il coexisté pendant un certain temps avec le système de répétition classique ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pocketwatchesforum.forumactif.com
plume68
Silver member
avatar

Posts : 427
Join date : 10/07/2011
Age : 38
Location : paris

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Mar Juil 19, 2011 9:31 pm

c'est recherche sont plus qu'intéressantes! (même si je ne comprends pas tout au niveau historique, la mécanique et cinématique des pièces étant beaucoup plus parlante pour moi!)

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saturne
Active member
avatar

Posts : 55
Join date : 09/07/2011
Age : 31

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Jeu Juil 21, 2011 9:24 am

Admin a écrit:

Donc, essayons d'établir une chronologie pour résumer. Corrige-moi si je me trompe.

-1686 : Quare dépose un brevet pour sa montre à répétition à un marteau (cependant, d'autres avaient-ils déjà créé des montres à répétition avant lui ?)
-vers 1712 : Stogden invente son mécanisme de répétition amélioré mais néanmoins complexe
-à partir de 1713 : Quare pourrait avoir repris le système de Stogden dans certaines de ses montres

Cependant, jusque quand le système de Stogden fut-il utilisé ? Il faudrait essayer de retrouver la montre la plus récente dotée de ce système. A-t-il coexisté pendant un certain temps avec le système de répétition classique ?


J'ai essayé de compléter un peu ta chronologie:

-1676: Barlow invente le système à râteau et limaçon (rack and snail) pour les horloges
-Dans les années qui suivent, il a l'idée de l'appliquer aux montres, il demande à Tompion de fabriquer une telle montre dans le but d'obtenir un brevet
-Quare a vent du projet de Barlow, or il a lui aussi eu l'idée d'une montre à répétition, il se met à l'ouvrage pour pouvoir présenter sa montre
-1686: Barlow et Quare présentent leurs montres au roi James II, celle de Quare est préférée et il obtient un brevet pour celle-ci
-vers 1712 (1725 selon Chapiro): Stogden invente son mécanisme
-à la même période Julien Leroy invente la répétition "classique" (avec chaine et "tout ou rien") qui découle de celle de Quare
-Des répétitions de la "famille Stogden" continueront d'être produites (y compris par Leroy); Breguet emploie des répétitions de cette famille jusqu'au début du 19ème siècle
-Les répétitions Stogden ne semblent pas avoir été employées depuis lors. L'autre "famille" a continué d'évoluer (retour de la crémaillère, régulateur centrifuge...) jusqu'à nos jours


On voit bien que les deux systèmes ont coexisté pendant environ un siècle. Il n'est pas impossible que Quare se soit essayé au système de Stogden dans la mesure ou Leroy, bien qu'ayant formalisé la répétition quarts "classique" a produit quelques montres avec cadrature à la Stogden.

Il faut bien sur noter que ma chronologie est incomplète dans la mesure où elle ne s'intéresse qu'aux répétitions "classique" et "Stogden"; or dans ces premières années de la montre à répétition divers systèmes ont été essayés même s'ils n'ont pas forcément connu de réussites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Posts : 966
Join date : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Ven Juil 22, 2011 1:15 am

Merci pour cette chronologie !

Que penses-tu de cette cadrature ? Ce n'est pas une Stogden mais elle semble fort ancienne. Elle pourrait dater de quand d'après toi ?







Dernière édition par Admin le Dim Déc 18, 2011 4:29 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pocketwatchesforum.forumactif.com
ocedare
New member
avatar

Posts : 11
Join date : 11/07/2011
Age : 42
Location : France

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Dim Juil 24, 2011 4:38 am

Merci pour ce sujet très complet et instructif, même si je ne comprend pas tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saturne
Active member
avatar

Posts : 55
Join date : 09/07/2011
Age : 31

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Dim Juil 24, 2011 8:21 am

Admin a écrit:
Que penses-tu de cette cadrature ? Ce n'est pas une Stogden mais elle semble fort ancienne. Elle pourrait dater de quand d'après toi ?
C'est effectivement un représentant d'une autre "famille" de cadratures sans pièce aux quarts (j'entends par là que le palpeur des quarts ne comporte pas de dents agissant sur les levées de marteaux). Elles semblent dériver de la cadrature de pendule décrite par Jacques Alexandre dans son "traité général des horloges" (je n'en ai pas trouvé d'image pour l'instant).

En montre, elle a pris plusieurs formes. Dans tous les cas, les dents des quarts sont portées par le même rochet que les heures, le palpeur des quarts venant bloquer ce rochet au moment opportun.

Il y a une exécution avec le palpeur en forme de "main" à 4 doigts et une goupille sur le rochet de sonnerie:


Une autre avec un doigt et 4 goupilles sur le rochet:

(les deux images ci-dessus sont extraites de "La montre française" de Chapiro)

Et enfin une exécution ou une came à 4 étages remplace les 4 goupilles, c'est celle que tu nous présente:



Toutes ces cadrature s'inscrivent dans la période de "recherche" et disparaitront assez rapidement. Chapiro date la seconde montre de 1720-30, ça doit être un des derniers représentants de l'espèce Laughing . Concernant la tienne, au vu de son côté archaïque je la verrai bien dans la décennie 1690 voire tout début 1700. La crémaillère ne semble pas d'origine et la montre a pas mal souffert. Y a-t-il une surprise sur le limaçon des quarts, je n'en ai pas l'impression?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Posts : 966
Join date : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Dim Juil 24, 2011 9:18 am

Merci Benoît, tu confirmes donc mes impressions (la montre m'avait été vendue comme fin XVIIIe mais elle me semblait plus ancienne).

C'est vrai qu'elle est assez archaïque, toutes les pièces semblent avoir été fabriquées à la main une par une. Ce qui me fascine, c'est qu'elle sonne toujours sans aucun problème !

Excuse-moi, j'ai un trou de mémoire, c'est quoi encore la surprise ? clown


Dernière édition par Admin le Dim Sep 18, 2011 4:29 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pocketwatchesforum.forumactif.com
Saturne
Active member
avatar

Posts : 55
Join date : 09/07/2011
Age : 31

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Lun Juil 25, 2011 8:29 am

Fin XVIIIème, c'était vraiment pas réaliste comme datation! Disons 1710-15 grand maxi ça reste plausible, mais à mon sens pas après.

Si elle sonne encore aujourd'hui, c'est sans doute grâce à son côté rustique, car les horlogers qu'elle a vu l'étaient aussi apparemment.

La surprise est une pièce qui pivote sous le limaçon des quarts et qui "sort" lors du sautage de l'heure pour éviter une sonnerie erronée (coups de la nouvelle heure + 3 quarts de l'heure précédente).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plume68
Silver member
avatar

Posts : 427
Join date : 10/07/2011
Age : 38
Location : paris

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Lun Juil 25, 2011 10:03 pm

Pour une fois que je savais un truc que pianiste ignorait jocolor

Question con et qui n'a rien a voir : Ton avatar saturne ressemble a un barillet... serait-ce une indication de réserve de marche (le petit losange)??? auquel cas très astucieux comme système, simple et précis! c'est toi qui l'a mis au point???

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saturne
Active member
avatar

Posts : 55
Join date : 09/07/2011
Age : 31

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Mar Juil 26, 2011 8:32 am

plume68 a écrit:
Ton avatar saturne ressemble a un barillet... serait-ce une indication de réserve de marche (le petit losange)??? auquel cas très astucieux comme système, simple et précis! c'est toi qui l'a mis au point???
Oui, c'est une RDM et oui, c'est moi qui l'ai mis au point Very Happy (même si j'ai découvert après coup que ça n'était pas totalement inédit)

Tu en sauras plus ici: -http://forumamontres.forumactif.com/t35815-realisation-de-mon-projet


Dernière édition par Saturne le Mar Juil 26, 2011 9:00 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plume68
Silver member
avatar

Posts : 427
Join date : 10/07/2011
Age : 38
Location : paris

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Mar Juil 26, 2011 8:51 am

ho putin, en effet!

j'avoue que j'ai survolé le post (22 pages quant même faut pas déconner Very Happy )

Mais c'est vraiment top, et le final est très quali je trouve. Voilà le genre de sujet que l'on aimerai voir tour les jours!!!

PS @ pianiste : le référencement naturel commence a prendre forme, le site est pas mal indexé sur google, mais il sera bon de réfléchir sur les liens francs que tu laisse aux autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Posts : 966
Join date : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Jeu Juil 28, 2011 2:59 am

J'avais suivi le projet de Benoît sur FAM à l'époque, c'était passionnant, chapeau franchement !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pocketwatchesforum.forumactif.com
Admin
Admin
avatar

Posts : 966
Join date : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Ven Juil 29, 2011 5:21 am

Apparemment ma répétition a une surprise :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pocketwatchesforum.forumactif.com
Saturne
Active member
avatar

Posts : 55
Join date : 09/07/2011
Age : 31

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Ven Juil 29, 2011 11:24 pm

C'est un gros chantier que tu as commencé là!

Concernant la surprise, c'était juste parce que je ne la voyais pas que je posais la question. Cet organe ingénieux est déjà présent sur la répétition de Quare. La tienne a l'air d'avoir son extrémité ressoudée, non? Peut-être par le même horloger qui a fait la crémaillère en laiton...

A propos de répétitions archaïques, savez-vous de quand date la première répétition minutes connue? (réponse demain ou lundi selon mon humeur What a Face )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Posts : 966
Join date : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Sam Juil 30, 2011 11:33 am

Saturne a écrit:
C'est un gros chantier que tu as commencé là!
Concernant la surprise, c'était juste parce que je ne la voyais pas que je posais la question. Cet organe ingénieux est déjà présent sur la répétition de Quare. La tienne a l'air d'avoir son extrémité ressoudée, non? Peut-être par le même horloger qui a fait la crémaillère en laiton...

En effet la surprise a clairement été restaurée il y a fort longtemps... En fait cette montre est passée dans les mains de nombreux horlogers j'ai l'impression, ce qui n'est pas étonnant vu son grand âge...

Saturne a écrit:

A propos de répétitions archaïques, savez-vous de quand date la première répétition minutes connue? (réponse demain ou lundi selon mon humeur What a Face )

De quand ? Je ne sais pas trop... je dirais vers 1730.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pocketwatchesforum.forumactif.com
Saturne
Active member
avatar

Posts : 55
Join date : 09/07/2011
Age : 31

MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   Dim Juil 31, 2011 9:10 pm

Admin a écrit:
De quand ? Je ne sais pas trop... je dirais vers 1730.
Eh bien c'est encore avant! Voici la répétition minutes en question:


Il ne s'agit pas d'une montre mais d'une horloge de table et elle est datée d'environ 1705 selon le bouquin où je l'ai trouvée et cité plus haut dans ce fil: "Some outsatnding clocks over seven hundred years 1250-1950" H. Alan Lloyd

Etonnant, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stogden repeater and successors   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stogden repeater and successors
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le mode repeater sur Youtube
» Harry Winston: Midnight Minute Repeater
» [MOBILEFUN] Test du repeater WiFi Huawei
» News - Corum Admiral’s Cup Minute Repeater Tourbillon 45

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pocket Watches Forum :: Complicated Watches-
Sauter vers: